Association de Maîtres Francophones en Reiki

Assemblée Générale et Congrés 2017

Notre Assemblée Générale et notre Congrès annuels ont eu lieu du 24 au 26 mars 2017 à La Peyrière en Dordogne.

Exceptionnellement notre Congrès du 25 et 26 mars a été présidée et animée par Paul Mitchell. _

Ce Congrès, dont le thème général était :"Gardien de la tradition et succession dans le système Usui Shiki Ryoho" et qui était exceptionnellement présidé et animé par Paul Mitchell, a débuté samedi à 9 heures par la traditionnelle cérémonie d’ouverture et la présentation de chacun.!

!

Les ateliers avec Paul ont été très riches d’enseignement, et son rappel de l’histoire de notre tradition a permis de mieux comprendre toute la transmission de notre lignée depuis Mikao Usui.

Des échanges par petits groupes ont également permis de partager nos points de vue sur les transmissions de traditions et le rôle d’un gardien de tradition.


Dimanche matin, après les échanges reiki, toujours appréciés de tous, l’atelier avec Paul était sur la fonction et l’importance du porteur de la lignée et la succession.

Avant de clore ce Congrès Paul nous rappelait que chaque expérience, chaque ressenti est important et que chaque année a de la valeur. Dans notre groupe présent à ce Congrès, il y avait 628 années de pratique de reiki….

Après la cérémonie de clôture, ce Congrès s'est terminé dimanche, après le déjeuner et nous nous sommes quittés, tous ravis de ce beau et très précieux week-end en compagnie de Paul, qui nous a paru vraiment très court.

!

Témoignage

Le témoignage du Porteur d'eau :

« Un porteur d’eau possédait deux grands pots, chacun suspendu au bout d’une perche qu’il transportait, appuyé derrière son cou. Un des pots était fêlé, alors que l’autre pot était en parfait état et rapportait toujours sa pleine ration d’eau.
À la fin de la longue marche du ruisseau vers la maison, le pot fêlé lui n’était plus qu’à moitié rempli d’eau. Tout ceci se déroula quotidiennement pendant deux années complètes, alors que le porteur d’eau ne rapportait chez lui qu’un pot et demi d’eau. Bien sûr, le pot intact était très fier de ses accomplissements. Le pot fêlé, lui, était honteux, portant le poids de son imperfection, et il se sentait triste, ne pouvant qu’à moitié s’acquitter de sa tâche.
Après deux années de ce qu’il vivait comme un échec, il confia un jour au porteur d’eau, alors qu’ils étaient près du ruisseau. " J’ai honte de moi-même, parce que la fêlure sur mon côté laisse l’eau couler tout le long du chemin lors du retour vers la maison ".
Le porteur d’eau sourit : " As-tu remarqué qu’il y a des fleurs sur ton côté du chemin, et qu’il n’y en a pas de l’autre côté ? J’ai toujours su à propos de ta fêlure, donc j’ai semé des graines de fleurs de ton côté du chemin, et chaque jour, lors du retour à la maison, tu les arrosais. Pendant deux ans, j’ai pu ainsi cueillir de superbes fleurs pour décorer la table. Sans toi, étant simplement qui tu es, il n’aurait pu y avoir cette beauté pour agrémenter la nature et la maison. " »
Paroles d'un sage

Eh bien que conscience soit prise que de là où nous sommes, si fêlés soyons-nous, puissions-nous faire fleurir le chemin.

« La démocratie, pourvoyeuse fatale, de l'exécrable mais nécessaire tyrannie, et régime qui boit la liberté jusqu’à l'ivresse, qui établit l'égalité entre les choses inégales, comme entre les choses égales »
« La démocratie par son excès de liberté, la transforme en excès de servitude, ce que l'on appelle la tyrannie. »
La réunion d'un groupe social pose toujours la limite des règles choisies par ce groupe à un moment donné et contestées lorsqu’elles s'imposent.

Liberté et servitude, c'est bien dont il s'agit dans les interrogations que nous pose Paul Michell, mais à un niveau subtil:

Paul, lors de notre congrès a progressivement déployé la matrice de sa réflexion sur:
la tradition,
la transmission,
le gardien de la tradition,
la personne qu'est le grand maître
La succession du porteur de la lignée.
Paul reprend scrupuleusement l’étymologie du mot avant de nous poser des interrogations et nous rendre porteur de l'interrogation qui nous élève,

Dans la culture :
« Qu'est ce que les mots tradition et gardien de tradition signifie pour moi
Qu'est-ce que j'apprécie dans la tradition ?
Quelle valeur mets-je dans le concept de tradition ?
Qu'est-ce qui me met mal à l'aise à propos de ce concept de gardien de la tradition ? »

Dans les choix :
« Quoi transmettre ? Quoi ne pas transmettre ?
D'accord pour porter, mais comment être libre en portant ? »
Dans le frottement entre transmission et pratique :
« Comment je transmets un état fidèle tout en respectant mon point de vue sans infidélité par rapport à l'idée d'origine tout en gardant l'essence ? »
« La tradition est plus que l'initiation, il y a création d'un Espace Sacré :
Espace qui donne aux étudiants une possibilité à travers la pratique de retourner vers l'absolu à différents moments, à différent niveaux. »

Dans notre rapport au Porteur de la lignée :
« Si tu as rencontré Phyllis, comment peux tu décrire ce rapport ?
As tu le sentiment d'avoir un rapport avec Phyllis si tu ne l'as pas rencontrée? Comment ?
Que signifie pour toi lignée spirituelle ?
Quels sont les rôles de cette fonction ?
Pourquoi est-ce si important ?
Qu'est ce que ça donne à cette pratique ? »

La chose la plus importante pour Paul Mitchell :
« l'attitude à adopter pour que la succession soit quelque chose qui apporte encore plus de vie au Reiki. »
Le choix est complexe.
Que se passera-t-il si on n'aime pas la prochaine personne ? Si elle est trop jeune ? Si on ne comprend pas son langage, sa manière d'observer ou de regarder la vie ?… »
il y aura là une dynamique et quel que soit le choix, séparer la personne et le rôle et la Reconnaître dans son rôle.

« Prémisse : chacun de nous porte cette responsabilité de porter la lignée »

« A quel point dois-je être responsable?
De combien de liberté je dispose si je considère que mes choix vont soutenir toute la pratique ?
Que se passerait-il si chacun pouvait se tenir dans cet espace? »
« Je voudrais que l'on reste tous avec cette question, :
suis-je d'accord pour soutenir ce processus en acceptant toutes les possibilités ? »
« Qu'ai je besoin de développer pour faire cela avec la plus grande écoute, la plus grande intégrité, la plus grande force, afin que notre pratique continue à fleurir ? »

La question de la responsabilité n'est pas seulement posée à chaque maître de Reiki, elle s'adresse à chaque pratiquant de Reiki ;

N 'est-ce pas fascinant de penser : « Par la conscience que j'en ai, par l'usage que j'en fais, J'ai envers le Reiki une responsabilité à tous les niveaux» ?

Paul a conduit le groupe en attente de la becquée vers un mouvement d'intériorisation à partir de sa matrice de pensée ; puis il l'a guidé dans la gestation de l'essentiel, ensuite il a retourné le gant !
Par la conscientisation, la responsabilisation, mouvement extérieur vers un groupe nourricier du futur porteur du mouvement auquel il apportera légitimité, et…

« Si cette personne reçoit la reconnaissance dont elle a besoin, le rôle va fleurir et les cadeaux que Reiki voudra donner à cette personne pourront arriver ainsi probablement de nouveaux cadeaux… »

Pas de Liberté sans Conscience d'être ce que l'on est, de ce que l'on deviendra.

Chapeau bas Mister Mitchell !

Puissions nous participer à faire fleurir le chemin.